Vous êtes ici : Accueil > Actualité Android > La FTC passe au crible les applications pour enfants

La FTC passe au crible les applications pour enfants

La FTC passe au crible les applications pour enfants 700 000, c'est le nombre d'applications disponibles sur l'App Store et son concurrent Google Play. Ces deux grands noms de l’application mobile proposent des apps spéciales enfants, ce qui ne posait aucun problème jusqu'à la publication d'un rapport alarmant de la Commission Fédérale du Commerce (FTC) des Etats-Unis. L’étude révèle que la majorité des applications mobiles pour enfant collectent des informations censées être confidentielles et ce, à l’insu des parents. Parmi les 480 applications étudiées, 60%, soit environ 235 apps, transmettent l’ID du téléphone aux développeurs voire aux réseaux publicitaires. La FTC a également recensé 14 applications qui collectent les numéros de téléphone et la localisation de celui-ci. Certaines vont même jusqu’à identifier les enfants, à utiliser la caméra et à avoir accès libre aux contacts. De quoi sérieusement inquiéter les parents.

Pour l’heure, il y aurait déjà plus 13 millions de mobinautes qui auraient téléchargé des apps autorisant l’accès à la caméra, et 11 millions qui auraient installé des apps dotées d’une géolocalisation automatique. Certes, les applications indiquent leurs conditions d’utilisation avant le téléchargement mais rares sont les mobinautes qui se donnent la peine de les lire. Le gendarme américain du commerce en déduit clairement le peu d’importance qu’on accorde à la sécurité des applications pour enfants.

Dans son rapport de cette année, la FTC souligne que le partage d’informations sans autorisation est encore plus fréquent que l’an dernier. C’est la raison pour laquelle elle lance un appel aux deux principaux kiosques d’apps mobiles (l'App Store et Google Play) à prendre des mesures plus efficaces de protection de la confidentialité. Elle a également émis des recommandations dans son rapport notamment la mise en place de la « Privacy by design », c’est-à-dire l’intégration de la préservation de la confidentialité des utilisateurs dans l’architecture même des applis. Elle a aussi recommandé le libre choix des parents quant aux données pouvant être partagées. Enfin, la commission a insisté sur la transparence des applications. La nouvelle étude qui sera menée au premier semestre 2013 contrôlera la mise en œuvre de ces recommandations.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article La FTC passe au crible les applications pour enfants

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.